Le tailleur femme bar de Christian Dior

Le New Look

 

Le 12 février 1947, Christian Dior présente sa première collection au cours d’un défilé qui va révolutionner les codes de la féminité. Silhouettes élancées, tailles étranglées et hanches soulignées deviennent alors les symboles du « New Look ».

 

Photo de Willy Maywald

Archives Dior

 


Une entrée remarquée

 

« Vos robes ont un tel New Look », lance la journaliste Carmel Snow, présente au défilé, qui s’émerveille de l’innovation des modèles présentés. Avec le tailleur bar, Christian Dior rompt avec la mode pratique qui a caractérisé la guerre et repense le corps des femmes. Ce modèle novateur se compose d’une longue jupe noire évasée et d’une veste de tailleur ivoire cintrée, aux épaules arrondies, qui dessine une taille de guêpe. Plus que de la haute couture, le tailleur bar flirte avec l’architecture. Il ne faudra que quelques heures pour que les paroles de Carmel Snow soient reprises par la presse américaine, puis française, marquant la naissance du New Look qui fera le succès de Dior.

Le New Look, ou la révolution de la mode après-guerre

Cette collection fit cependant scandale autant qu’elle fut encensée par la critique. En effet, chaque robe nécessitait près de vingt mètres de tissu alors que la France était en pleine période de rationnement. Christian Dior, lui, considérait ses modèles comme un acte de résistance, un rejet de la privation. C’est sans doute ce qui explique le succès du New Look, la mode ayant son rôle à jouer dans l’Histoire, les femmes se le sont appropriées pour se réaproprier leur corps et leur image éprouvés par la guerre.

L’évolution du tailleur bar

 

Le tailleur bar, icône du New Look, a été sculpté par Christian Dior pour épouser et valoriser les courbes des femmes. Le couturier a modulé lui-même le Stockman de son atelier pour lui donner la forme souhaitée. Il associe des jupes corolles avec des vestes à basques, emblématiques des tailleurs Dior. Ses modèles dessinent une silhouette en huit, archétype de la féminité. Fort de son succès, le tailleur bar est depuis repris par les plus grands noms, comme Galliano, qui a tenu les rênes de Dior pendant près de quinze ans, qui le revisite avec une jupe de tulle et une veste croco cintrée. Raf Simmons, qui assure la relève après Galliano, remet au goût du jour les vestes à basque et se concentre sur les lignes architecturales du tailleur bar plutôt que sur le style. 


Écrire commentaire

Commentaires : 0