Les héroïnes d'Hitchcock en tailleur, troublantes et mystérieuses

Le cinéma d'Alfred Hitchcock est indissociable de ses égéries féminines qui ont donné à ses films beauté et mystère. Retour sur ces héroïnes qui ont su briller devant la caméra du réalisateur.

Alfred Hitchcock,

 

Célèbre réalisateur du 20e siècle, Alfred Hitchcock éprouve une véritable fascination pour ses actrices. Nombreuses sont les beautés blondes aux silhouettes parfaites à avoir incarné ses premiers rôles, mais l’artiste a ses favorites : Grace Kelly, Vera Miles, Ingrid Bergman, Kim Novak et Tippi Hedren ont ainsi crevé l’écran dans ses plus grands chefs d’œuvre, tels que Fenêtre sur Cour, Psychose II, Les Oiseaux ou Les Enchaînés.

Les actrices d'Hitchcock, des femmes énigmatiques

Le réalisateur explique choisir ses actrices pour qu’elles incarnent « de vraies dames qui deviendront des putains dans la chambre à coucher. » Des femmes blondes, distinguées, qui symbolisent pour lui l’archétype de la féminité, tout en ayant la capacité d’exprimer la noirceur d’âme de leurs personnages. Bourgeoises mais mystérieuses, Hitchcock met en scène des femmes aux personnalités contrastées. Ces femmes le fascinent, il éprouve une véritable obsession pour ces caractères uniques, qui oscillent entre vice et séduction. Une fascination qui lui vaut des accusations de harcèlement de la part de Tippi Hedren.

Le tailleur de Tippi Hedren, Les oiseaux

Dans ses films, Hitchcock présente des femmes modernes, qui fument, conduisent et portent des tailleurs. Versatile, le tailleur évolue selon les caractères des femmes qui le portent. Il n'incarne pas uniquement une femme à l'attitude convenable et respectable, il cache aussi une certaine complexité. La force énigmatique des héroïnes d'Hitchcock est renforcé par les tenues qu'elles portent. Le tailleur qui a le plus marqué l’histoire de la mode est celui que porte Tippi Hedren, dans Les Oiseaux, et a été exposé à Londres en 2012. Il s’agit d’un tailleur vert, imaginé par Edith Head, l’une des costumières les plus réputées du cinéma. (8 oscars) il est composé d’une robe fourreau et d’une veste droite du même vert pâle. 

Le tailleur de Kim Novak, Sueurs froides

Dans Vertigo (Sueurs Froides), Kim Novak arbore un tailleur gris strict, composé d’une jupe droite aux genoux et d’une veste boutonnée, avec un haut blanc à col haut, perchée sur des talons noirs. Une tenue que l’actrice a d'abord refusé de porter : elle ne veut pas de tailleur, n'aime pas la couleur grise et elle estime que les talons noirs grossissent ses mollets. Mais Hitchcock est inflexible, la tenue a été pensé pour renforcer l’aspect onirique du brouillard de San Francisco. Et surtout il veut apporter à son personnage une apparence rigide d'ou transparait la féminité et le pouvoir de séduction de Novak. Hitchcock avait une vision très précise des  vêtements de ses actrices et de l'impression qui devait s'en dégager.