Zoom sur la veste noir Elsa Schiaparelli

Veste noir Elsa Shiapparelli - Actuellement conservé au Philadelphia Museum of Art
Veste noir Elsa Shiapparelli actuellement conservé au Philadelphia Museum of Art

En décembre 1939, Elsa Schiaparelli est arrivée à New York avec "un bagage limité, un chic illimité" (c'est ainsi que Vogue la décrit le 15 janvier 1940).

 

En fait, sa garde-robe est contenue dans quatre sacs sans soudure fermés par des fermetures à glissière. Ce sont des tailleurs noirs et des vestes, à l'exception d'un robe en laine marron et d'un costume de sport en velours côtelé bleu.

Les ensembles noirs peuvent être portées de jour et de soirée. Une de ces vestes est celle que vous voyez sur l'image, en crêpe de rayonne noire avec broderies dorées et grandes poches, de la collection "Cash and Carry" du printemps-été 1940, composée de vêtements à grandes poches permettant à toutes les femmes, dans les années de la seconde guerre mondiale, de pouvoir emporter avec elles ce dont elles avaient besoin pendant leur fuite. 

Les vestes épaulées « hard chic » sont adoucies par des accessoires folks comme des ceintures à broderies finlandaises.

 

Elsa Schiaparelli a toujours été inspirée par ses souvenirs d’enfance et par ses nombreux voyages à travers le monde. Née et élevée au Palais Corsini de Rome, elle a grandi entourée de palmiers majestueux. L’imagination fertile d’Elsa Schiaparelli a fusionné ces anecdotes (la lumière, l’atmosphère et la nature) pour donner naissance à cette broderie. 

 

Grande couturière, Elsa Schiaparelli a insufflé un esprit artistique à la Mode du XXe siècle. Elle fût la première à donner un thème à ses collections de Haute Couture dès le début des années 1930. Visionnaire, Elsa Schiaparelli anticipe la politique des licences pour développer sa marque. Cette stratégie deviendra la norme dans l'industrie de la mode quelques années plus tard.